Jour 4 et 5 – Mexico! L’Aventure Commence!

2016-09-15 – Jour 4 – Austin, TX à Santiago, NL (690 km – 9:00 hrs)
2016-09-16 – Jour 5 – Santiago, NL à Linares, NL (130 km – 2:45 hrs)

Pouvez-vous croire que je me suis rendu en moto au Mexique!

J’ai quitté Austin mardi matin vers 6:00 afin d’éviter le trafic. Il y a un bout que j’avais décidé de traverser la frontière dans la région de Laredo. J’ai écouté les conseils de gens qui ont passé facilement au poste de Laredo-Columbia Solidarity et c’est ce que j’ai fait.

À noter, la route 255 qui bifurque vers ce point d’entrée est payante (4.00$), mais le problème est qu’il faut effectuer un paiement électronique. Évidemment, je n’ai pas la puce nécessaire donc je dois arrêter sur le bord de la route et appeler pour créer un compte afin de ne pas recevoir d’amande.

Arrivé aux lignes, je suis simplement accueillie par 2 douaniers super sympas qui m’aide à coller le permis d’importation que j’avais déjà acheté en ligne et m’indique l’endroit où obtenir et payer le permis de touriste (28 US$).

2016-09-15-mexico-santiago-06

15 minutes plus tard, j’atterris sur une autre planète! Même si j’ai déjà conduit en Amérique latine, le contraste est frappant et je ne l’avais jamais fait sur 2 roues!

Les premiers kilomètres sont sur une route déserte qui se joint à la route nationale. Ce n’est pas une autoroute comme telle, car il y a des maisons, des gens des chiens, mais les centaines de camions roulent à 130 km/h même si la limite affichée est de 80 km/h. C’est incroyable, des gens marches sur le bord, parfois sans accotement, et les camions et voitures les doubles a quelques centimètres, mais personne ne bronche!

Tout semble et finalement, est normal!

J’avais d’abord envisagé aller passer la nuit à Saltillo, mais j’ai changé d’avis, car je voulais une soirée tranquille dans un village plus pittoresque.

J’ai donc décidé d’aller relaxer dans un Pueblo Magicos (appellation locale) nommé Santiago, dans la province de Nuevo León.

Comme la vie me semble rapidement simple au Mexique. Je décide d’abord de ne pas rester sur l’autoroute qui est payante, mais de prendre la route locale qui passe à travers les villages. Très bonne décision! Cela me permet de m’imprégner plus rapidement de la culture locale et aussi, de ralentir la cadence un peu.

Mais dans la vie, toute bonne chose à une fin.

Malheureusement, entre cette belle petite route de campagne et Santiago, il y a une petite ville mexicaine de quelques millions d’habitants nommée Monterrey.

Disons juste que je n’ai pas eu besoin de mes souliers de course pour faire du sport! À une vingtaine de kilomètres avant la ville, la route change graduellement pour devenir un champ de bataille sans aucun règlement avec comme seul objectif, arriver le premier! J’aurais aimé pouvoir filmer ces moments, car c’est un peu difficile pour moi de les décrire adéquatement.

Première leçon, 3 voies ne veulent pas nécessairement dire, bien, 3 voies! Je me fais dépasser la la droite par des camions qui roulent à moitié dans ma voir et le terre-plein, ensuite par la gauche par des vielles voitures remplies de supers Mexicains, il y a aussi des autobus arrêtés dans la voie de droite que l’on doit éviter, des piétons qui traversent, des autos qui tentent de traverser aux intersections sans feux de circulation et cela, tout en roulant à 100 km/h dans une zone de 50!

Heureusement, je viens de Montréal donc j’ai une certaine habitude de ce genre de situations, mais ici, le tout est multiplié par 10!

La ville est énorme et, de ce que je peux voir de la route, plein de contrastes. Un train sur rail surplombant la route est accompagné de commerces improvisés et malpropres. De gros centres commerciaux modernes sont présents à un moment et à l’autre, des centaines de petits magasins de je ne sais pas trop quoi s’alignent les uns après les autres à perte de vue.

Toute une expérience. La bonne nouvelle est que je m’en suis sorti vivant!

Une heure plus tard, j’arrivais dans le village de Santiago, qui est perché à quelques centaines de mètres à l’ouest de la route principale. L’endroit est tranquille et la place principale est charmante. Je me rends à l’hôtel qui s’y trouve pour me faire dire que tout est plein, car c’est la fête de l’indépendance et i, y a une grosse fiesta ce soir! Oh non. Que fais-je? Je suis épuisé, je ne veux pas continuer à conduire, car il fait ultra chaud et je n’ai pas d’option B… Je me rabats donc sur mon ami le GPS afin de voir s’il y a d’autres endroits pour dormir. Il y a un autre hôtel que j’appelle immédiatement. Ouf, je parle une peu espagnol, mais bon, possiblement que c’est parce que ce n’est pas l’accent argentin, mais je ne comprends rien!

Je décidé donc de me rendre. Rien de libre non plus sauf un lit en dortoir pour 15$! Ouch, je ne suis pas trop fort sur les dortoirs. Bon, pas le choix, j’achète! La bonne nouvelle est que je me rends rapidement compte que je suis seul!

2016-09-15-mexico-santiago-09

La demoiselle me laisse aussi entrer ma moto dans l’atelier donc tout est sécurisé pour que je puisse aller prendre une petite marche dans le village.

2016-09-15-mexico-santiago-08

Celui-ci se remplis tranquillement, mais sûrement et vers les 21:00, l’endroit est bondé d’heureux Mexicains quine demande qu’à faire la fête!

2016-09-15-mexico-santiago-35

2016-09-15-mexico-santiago-34

2016-09-15-mexico-santiago-29

2016-09-15-mexico-santiago-22

2016-09-15-mexico-santiago-21

2016-09-15-mexico-santiago-57

2016-09-15-mexico-santiago-62

Je reviens relativement tôt à l’hôtel et malgré le bruit des fêtards, la musique et un orage digne de mention, je dors comme un bébé.

Je quitte le lendemain vers Linares. Mon plan était d’aller à Real de Catorce, mais comme c’est week-end de fête, rien de libre pour dormir. Je vais donc retarder mes plans et y aller dimanche.

Je quitte vers 10:00 après avoir eu comme spectacle une belle parade avec des musiciens et des chevaux et décidé de faire un petit détour en campagne en passant par un pueblo du nom de San Miguel. Aucune idée pourquoi, mais il y avait un favoris dans Google Map que j’avais ajoutés qui sais quand en lisant un blogue.

2016-09-16-santiago-04

La route est en piteux état, parfois un gravier, parfois inondée. J’aurais aimé prendre dans images, mais pas encore assez à l’aise avec la GoPro!

La moto est évidemment lourde est comme j’ai quasiment conduit en ligne droite à 130 km/h pour les derniers 4000 km, je dois m’adapter rapidement! Mais ce fut plaisant et l’expression des passants et résidents, enfant comme adulte, de me voir sur mon cheval de métal en valait la peine!

J’arrive à Linares à 13:00 et suis accueilli par le comité local! Je me cherche un hôtel. Après 2 ou 3 visites, je décidé d’aller au Guidi, qui offre un grand stationnement et une belle chambre relativement propre!

2016-09-16-linares-02

Je passe l’après-midi à errer dans les rues afin de prendre quelques photos et trouver des terminaux car l’alimentation de mon SPOT tracker ne fonctionne plus et je dois refaire les connections.

2016-09-16-linares-22

2016-09-16-linares-14

2016-09-16-linares-08

Je soupe dans un petit resto vide, mais dont le propriétaire est super sympa et me laisse même apporter ma bière. Un beau burger, frites maison et 2 bières pour 3,50$!

Article Suivant (Récent) ⇨

Jour 6, 7 et 8 - Mexico - Les Premièrs Défis

2016-09-17 - Jour 6 - Linares, NL à Galeana, NL  (70 km - 1:30 hrs) 2016-09-18 - Jour 7 - Galeana, NL à Real de Catorce, SL (241 km - 6:30 hrs) 2016-09-19 - Jour 8 - Real de Catorce, SL C’est incroyable comment je dois faire rapidement pour écrire tout ... Read more

⇦ Article Précédent (Ancien)

Jour 1, 2 et 3 - États-Unis

2016-09-12 au 2016-09-14 2016-09-12 - Jour 1 - Montreal à Louisville, KY (1486 km - 16:00 hrs) 2016-09-13 - Jour 2 - Louisville, KY à Austin, TX (1640 km - 16:00 hrs) 2016-09-14 - Jour 3 - Austin, TX Enfin sur la route! Après tous ces mois (lire: années!) de préparation, ... Read more


Marc Ouellet

Aventurier dans l'âme. En route vers l'Amérique du Sud sur 2 roues bientôt!

6 Commentaires
  • Sacha
    Répondre

    Super cool le site et tes photos sont excellentes!

    Pour ma part je reviens d’un petit trois jour en GS au Mont Washington. Histoir de voir comment elle se comporte la vielle;)

    J’ai fait réparer ma fuite d’huile côté béquille latéral (une shop spécialisés en soudure à reussi l’opération et a sauvé mon moteur). Je n’utise presque pkus mon K1300r.

    Zulfiya et moi avont bien aimé notre escapade et somme prêts pour de plus serieuse avanture.

    Bien hâte de te voir a ton retour…me semble que ça fait trop longtemps. Et bonne route!

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Salut le pilote!

      Tu n’utilises plus ton 1300 faute de temps?

      Ride en GS au NH en septembre, difficile à battre si la météo est comme présentement!

      Gardons contact et on se raconte nos aventures à mon retour sans faute!!!

  • Chris Cheston
    Répondre

    Hi Marc, Other than the usual obstacles on the road that you have already discovered, watch out at night if riding in the dark for trucks and semi’s with no rear tail lights and no brake lights! The fronts of these trucks are generally lit up like a Christmas tree but they don’t seem to care about behind them. Just an observation while driving in Panama! Enjoy but think twice before riding at night Mate.

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Hi Chris

      One of the first rule about travelling on 2 wheels in Central and South America is to NEVER, NEVER, NEVER, or at least, do all you can to avoid driving at night! I’ll do my best to respect this one!

      Thanks for the tip!

  • Chantal Cournoyer
    Répondre

    Salut Marc. Contente de voir que tout va bien et que ça s’est bien déroulé aux douanes. Maintenant, tu n’as plus qu’à apprécier les paysages et les gens. Viva Mexico !

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Merci Chantal! Effectivement, c’est un pays à découvrir, plein de contrastes et de bonnes personnes!

      Au plaisir! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial