Jour 1, 2 et 3 – États-Unis

2016-09-12 au 2016-09-14

2016-09-12 – Jour 1 – Montreal à Louisville, KY (1486 km – 16:00 hrs)
2016-09-13 – Jour 2 – Louisville, KY à Austin, TX (1640 km – 16:00 hrs)
2016-09-14 – Jour 3 – Austin, TX

Enfin sur la route! Après tous ces mois (lire: années!) de préparation, le projet est terminé et maintenant, l’aventure est commencée!

Avant de quitter, j’ai eu la chance d’être entouré par famille et ami qui sont venus chez moi samedi soir pour célébrer mes 50 ans et mon départ. Ce fût non seulement touchant de voir tous ces gens se déplacer afin souligner ces occasions, mais ce fût très apprécié et même, une étape importante avant mon départ. En effet, le fait de pouvoir saluer physiquement et personnellement mes amis, ma mère et surtout, ma copine, est un geste que j’avais besoin de poser.

Je sais qu’avec les réseaux sociaux, nos amis ne sont jamais très loin, mais en même temps, l’internet crée un faut sentiment de proximité. Il n’y a rien de plus plaisant que de prendre le téléphone et de parler directement à nos amis. Malheureusement, c’est un geste de plus en plus rare.

Merci encore à tous ceux qui se sont déplacés pour moi.

Lundi matin, je me suis levé tôt, même si la moto et mes bagages étaient prêts à 100%. Il y avait évidemment beaucoup de nervosité et d’émotions. Laisser sa copine derrière pour 6 mois n’est pas un geste que l’on pose souvent dans une vie.

Merci encore à Nadine pour sa compréhension et l’approbation de ce voyage. Le contraire aurait simplement mis un terme au projet avant qu’il ne prenne vie.

Alors, la moto est prête. Petite douche et déjeuner rapide. Mes amis Geoffrey et son frère Peter offrent m’accompagner jusqu’à la frontière des États-Unis! Vraiment chic de leur part!

2016-09-12-montreal-01

2016-09-12-montreal-12

Nous quittons vers 7h30. Mais j’oubliais de mentionner! J’ai reçu un super cadeau samedi, une belle petite caméra GoPro!!! Alors, je tente de filmer mon départ, mais sans trop de succès. Je devrai me pratiquer avec ce nouveau jouet.

2016-09-11-fete-marc-3

Le premier défi est de taille. Sortir de Montréal à l’heure de pointe! Après quelques détours et bouchons, nous prenons l’autoroute 20 vers l’Ontario.

Cette journée sera donc une série de petites premières. Première frontière, première nuit en hôtel, premier repas sur la route, premier 1000 km… Toutes ces petites choses peuvent sembler anodines, mais je réalise rapidement que je vais faire ces gestes pendant les 6 prochains mois! Loin d’être évident.

Geoffrey et Peter me laissent juste avant de traverser le pont des Thousand Islands en Ontario. Je réalise à ce moment que c’est vrai, je suis réellement en route, direction sud, pour 6 mois, sans jamais, je l’espère, regarder en arrière.

Les premiers sentiments sont un peu à l’opposé. D’un côté, je suis excité et libéré d’être enfin sur la moto, mais en contrepartie, je me sens très petit dans ce grand monde, devant les 30 000 km de route qui se dressent devant moi, et je ressens immédiatement une grande solitude.

J’aurai aimé que ma copine puisse se joindre à moi, et je sais comment c’est difficile de me voir partir comme cela. Mais en même temps, je comprends que ce n’est pas son projet, qu’elle à une carrière incroyable. Finalement, ce voyage me permettra, entre autres, de me retrouver, de découvrir de nouveaux pays, de nouvelles villes, mais surtout, de nouveaux visages, car en fin de compte, ce n’est pas vraiment la moto ou des points sur une carte qui me motive, mais bien l’aspect humain et la découverte de nouveaux horizons.

La route.

Lundi, j’ai parcouru plus de 1500 km entre Montréal et Louisville (KY) en 16 heures.

J’ai pris la décision de traverser les États-Unis rapidement pour 2 raisons. Premièrement, les coûts de voyage dans ce pays sont élevés, et ensuite, comme voisins, les É.-U. sont facilement accessibles. Mon but ici est de découvrir l’Amérique latine.

Cela a comme conséquence que je me suis donnée un objectif un peu fou. Parcourir 3200 km en 2 jours, soit de Montréal à Austin (TX) où je passerai 2 nuits afin de finaliser la préparation de la moto (changement des huiles – moteur, transmission – différentiel).

Mardi, j’ai roulé la même distance entre Louisville (KY) et Austin (TX) en 15 heures.

Le mot qui me vient à l’esprit pour décrire ces 2 journées: souffrances!

Rouler sur une autoroute en moto pendant 16 heures par jour n’a rien de plaisant pour moi. Mal de jambes, bras, dos, de, bien, vous savez quoi d’autre! Évidemment, je pourrais m’arrêter plus souvent, mais je veux me rendre à Austin ASAP.

Heureusement, je me donne 4 semaines pour parcourir au Mexique, la distance des 2 premiers jours de mon voyage!

Premier petit problème mécanique. Quatre heures au sud de Louisville, le voyant d’urgence se met à clignoter… Quoi??? Que se passe-t-il? Je remarque que le voyant pour les freins ABS est allumé, indiquant qu’il n’est pas en fonction. De plus, mon aiguille de vitesse tombe a zéro 2 ou 3 fois. Normalement, mes signaux de direction s’éteignent d’eux-mêmes après 10 secondes. Maintenant, ils restent en fonction.

Je contacte immédiatement mon équipe de soutien (!!!) à Montréal (Geoffrey, Peter, Nadine) ainsi que le concessionnaire BMW. Causes possibles: pompe ABS (2000$!!!!), capteur de vitesse ou mauvaise connexion de la batterie.

Je décide donc de m’arrêter sur le bord de la route et lire les codes d’erreur de l’ordinateur de bord. Je traine un laptop mais plus important, un GS911, qui est un appareil qui permet d’effectuer certaines fonctions informatiques sur la moto, dont la lecture des codes d’erreurs.

2016-09-13-louisville-3

Bonne nouvelle, le code d’erreur est relié au capteur de vitesse arrière! Je viens donc de sauver 2000$ US! Je dois maintenant toute refaire mes bagages car l’ordinateur se trouve en plein milieu de mon sac à dos!

Je reprends la route et contacte le concessionnaire BMW à Austin qui pourra me voir demain à 11h00.

Quand je reprends la route, le message d’erreur n’est plus présent. Et encore mieux, il ne réapparaît pas pour les 10 heures de route qui suivent!!!

Je vais traiter le tout comme ce qu’on appelle un « glitch »!

J’arrive un peu tard à Austin, mais juste à temps pour quelques bières froides et un bon burger dans un petit bar juste à côté de l’hôtel.

La journée de mercredi est dédiée à changer les huiles de la moto avant l’entrée en Amérique latine où je suspecte que les concessionnaires BMW seront un peu plus rares.

Je commence toutefois celle-ci avec une belle course de 15 km sur le long des rives de la rivière Colorado. Ce fût une agréable surprise de découvrir cet endroit très bien aménagé, fréquenté par de nombreux sportifs de tous les âges! La plupart du temps, les pistes sont à l’ombre, ce qui est très agréable, car il fait très chaud, même à 7:00 AM.

2016-09-14-austin-03

Ensuite, je vais au concessionnaire BMW et discute avec le gérant du service de mon problème d’hier. Il me dit de ne pas trop m’en faire, c’est relativement fréquent et plusieurs choses peuvent caser ce petit « glitch ».

Je vais au département des pièces faire l’achat des huiles. Le responsable est super sympathique et me pose plusieurs questions sur mon voyage. Il est aussi totalement jaloux de mon casque BMW, car celui-ci n’est pas disponible aux États-Unis! J’en profite aussi pour acheter une prise USB, car le fil qui alimente mon GPS Spot tracker n’est plus fonctionnel.

Je retourne à l’hôtel et m’installe dans un beau petit coin tranquille à l’ombre et commence le travail.

Changer les huiles n’est pas nécessairement difficile, mais sur la route, c’est un peu plus compliqué. Je suis allé au Dollar Store acheter une poêle à frire jetable afin de mettre sous la moto pour vider le bloc-moteur, la transmission et le différentiel.

Le plus gros défi est de ne pas trop me salir! J’ai des gants de chirurgien et de travail, mais je trouve le moyen d’avoir les, mais toutes noires!

C’est toujours un peu stressant pour moi de travailler sur la moto. Je sais ce que je fais, je l’ai fait des dizaines de fois, mais je ne suis pas un mécanicien! Exemple, je dois enlever un protecteur pour avoir accès au filtre. Une des vis est un peu « mangée » donc mon outil tourne dans le vide. Je finis finalement par réussir, mais je dois admettre que j’ai eu quelques sueurs froides!!!

Je procède pour l’huile moteur, ensuite la transmission (en faisant mon « mess » habituel! BMW devrait penser à mettre le trou de vidange à un endroit plus accessible!) et finalement le différentiel (final drive).

Horreur! L’huile qui sort est totalement blanche! Je contacte encore mon équipe à Montréal. Geoffrey fait quelques recherches.

http://advrider.com

Il est possible que de l’eau s’est infiltrée… À suivre de près dans les prochaines semaines, car il n’y a pas de fuite et il n’y a rien que je puisse faire sur le moment.

Après 3 heures de travail, le tout est complété et je passe un peu de temps pour laver mes vêtements, parler avec ma copine et relaxer dans le salon de ma chambre.

Je prends une longue marche dans le centre-ville d’Austin qui est typiquement Américain avec ses longs boulevards. Congress et 6 Ave sont ceux qui abritent les bars et restaurants.

2016-09-14-austin-20

2016-09-14-austin-12

Je passe la soirée chez Irene’s à écrire ces lignes et préparer ma journée de demain, car c’est la grande traversée au Mexique!

Article Suivant (Récent) ⇨

Jour 4 et 5 - Mexico! L'Aventure Commence!

2016-09-15 - Jour 4 - Austin, TX à Santiago, NL (690 km - 9:00 hrs) 2016-09-16 - Jour 5 - Santiago, NL à Linares, NL (130 km - 2:45 hrs) Pouvez-vous croire que je me suis rendu en moto au Mexique! J'ai quitté Austin mardi matin vers 6:00 afin d'éviter ... Read more

⇦ Article Précédent (Ancien)
Documents de voyage

Préparation - Documentation, Cartes GPS, Itinéraire et Budget

Seulement 3 jours avant le grand départ donc je vais couvrir la documentation, les cartes (Papier et GPS), mon itinéraire et le budget en une seule nouvelle. Commençons par la paperasse! Il est bien connu que les passages aux frontières en Amérique centrale sont disons, complexe et que plusieurs photocopies ... Read more


Marc Ouellet

Aventurier dans l'âme. En route vers l'Amérique du Sud sur 2 roues bientôt!

9 Commentaires
  • Serge Savard StromSavard
    Répondre

    Wow! Toute une entrée en la matière! Comment ne pas rester accrocher à un tel Ride Reort! Merci!!

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Merci Serge!

  • michel beaumier
    Répondre

    En plus d’etre un aventurier tu es un super bon écrivain, très intéressant et captivant a lire keep on buddy

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Merci Michel! J’espère que tu vas prendre soin de ma mère un peu pendant que je suis parti!

      1. michel beaumier
        Répondre

        pas de probleme j’ai une affection particulière pour elle

  • Pierre (desvio)
    Répondre

    Très intéressant Marc, et bien écrit…
    On va suivre ça…

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Merci! Je suis loin d’être un bon écrivain! Je me suis promis d’écrire tous les blogues dans les deux langues, ce qui complique un peu les choses!

      J’espère maintenir ton intérêt!

  • Geoffrey Parsons
    Répondre

    Good morning Marc,
    Great blog. Good writing and photos.
    Mexico is the real start of your adventure. New cultures, language. You’ve got an advantage with lots of languages, an open mind, and good street sense.
    I will keep an eye on you.
    On the way to Dunany this morning.
    Have fun.
    Geoffrey

  • Peter Parsons
    Répondre

    Great to get the messy stuff out of the way. When was the last time you drained the final drive? Stay out of rivers. I see by your Spot and GPS that you are enjoying Mexico. Have fun. Lots of photos!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial