Jour 9 et 10 – Mexico – En Route vers l’Océan

2016-09-20 – Jour 9 – Real de Catorce, SL  à Zacatecas, ZA (314 km – 4:00 hrs)
2016-09-21 – Jour 10 – Zacatecas, ZA à Durango, DU (292 km – 2:30 hrs)

Mardi matin, je quitte Real de Catorce tranquillement, mais sûrement, dans une ambiance pas mal plus tranquille que lors de mon arrivée. Je dois demander de l’aide pour soulever la moto de sur la béquille latérale et je suis descendu la rue très très lentement pour ne pas tomber. Le tunnel de la mort était maintenant vide est je traverse rapidement les montagnes qui isolaient autrefois ce village, pour retrouver un semblant de civilisation.

Je conduis 3 heures sur l’Altiplano vers l’ouest, en fait, sur une longue ligne droite de 100 km, et ensuite, après un virage à gauche pour emprunter une autoroute vers Durango, sur une autre ligne droite de 200 km.

2016-09-20-zacatecas-003

La vie nous réserve parfois de belles surprises et la ville de Zacatecas, que je n’étais pas censé visiter, s’est avérée une belle trouvaille

Je me dirigeais vers Durango, mais en voyant cette ville aux allures modernes se définir au loin, j’ai décidé de faire un petit détour vers le centre historique et je n’en suis pas sorti!

Perchée à 2400 mètres d’altitude, cette cité se présente rapidement comme propre, facile à découvrir, avec de splendides édifices, églises et petits parcs un peu partout.

Après avoir trouvé un petit hôtel bien simple (Hotel Posada Tolosa, Juan De Tolosa 811, Centro Histórico, 98000 Zacatecas, Zac., Mexique +52 492 922 5105 https://goo.gl/maps/sjB3LFexHZw) avec un stationnement, internet et bien situé, je me suis perdu dans les rues qui s’entremêlent sans aucun ordre particulier, ce qui fait le charme de l’endroit en créant de petites places bondées de commerces ou de restaurants, et dans certains cas, de superbes petits parcs tranquilles.

2016-09-20-zacatecas-053

2016-09-20-zacatecas-060

2016-09-20-zacatecas-065

2016-09-20-zacatecas-066

2016-09-20-zacatecas-081

2016-09-20-zacatecas-084

2016-09-20-zacatecas-086

En bonus, bien que grouillante d’action, la ville n’est pas bondée et la circulation y est raisonnable.

Je termine la journée et la soirée au petit restaurant argentin (Garufa, Jardín Juárez 135, Zacatecas Centro, 98000 Zacatecas, Zac., Mexique +52 492 924 2910 https://goo.gl/maps/4vHKrNgrfwL2), qui offre franchement la plus belle terrasse de la ville, adjacente à un parc tranquille et sans voitures.

Bien que mon budget fut légèrement dépassé pour cette journée, mais c’est sans aucun regret que j’apprécie cette halte improvisée.

J’ai aussi eu la chance d’échanger avec une Mexicaine et un Allemand assis à mes côtés. Ils étaient un peu abasourdis par mon projet de voyage et j’ai dû répondre à un interrogatoire en règle!

2016-09-20-zacatecas-116

2016-09-20-zacatecas-129

Vraiment, je conseille fortement cet endroit pour y passer une ou 2 journées. Il est aussi fort probable qu’il y a plusieurs attractions culturelles qui n’attendent qu’à être découvertes.

Le lendemain, le réveil a été plutôt difficile. J’ai quitté vers 11:00 en direction de Durango, qui me servira de base afin d’aller faire la route 40, qui est supposément superbe entre cette ville et Mazatlan, située sur le bord du pacifique.

La sortie de Zacatecas a été plutôt ordinaire, les premiers 100 km passants à travers des villages sans intérêt et quelques chantiers de construction. Par la suite, le paysage s’est grandement amélioré, passant à de belles étendues de collines verdoyantes, de terres agricoles et un ciel totalement bleu, agrémenté d’un beau 25 degrés Celsius sans vents. Le paradis du motard!

Malheureusement, la ville de Durango s’avère rapidement une déception. Peut-être est-ce le contraste avec la veille, mais l’endroit est sens dessus dessous, pollué par les vieux autobus, et bruyant.

2016-09-21-durango-01

Je décide quand même de rester, car la route de demain prendra au moins 6 heures, donc impossible de la faire aujourd’hui. Je me trouve une grande chambre dans un hôtel pour 15$, avec stationnement, internet et bonus, une fontaine avec de l’eau froide!

Je comprends, cela peut sembler ridicule, mais en déplacement, ce genre de petite chose peut faire une différence!

J’ai décidé de ne pas faire l’achat de bouteille d’eau durant mon voyage, à moins d’y être obligé, pour des raisons économiques et écologiques. J’utilise un filtre ultra-violet qui me permet, en 90 secondes, de filtrer un litre d’eau du robinet. Toutefois, celle-ci n’est jamais froide.

Quel petit moment de bonheur que de profiter de cette eau qui me rappelle du Canada!

Comme c’est déjà la coutume, je sors ensuite visiter la ville. Bien qu’offrant quelques belles places et églises, je dois admettre que Durango doit travailler un peu plus que la moyenne pour se faire apprécier. La grande place en face de la cathédrale est superbe et une rue piétonnière sympathique s’étend sur plusieurs coins de rue, ce qui me fait oublier le boulevard un peu crapuleux sur lequel mon hôtel de trouve.

2016-09-21-durango-12

2016-09-21-durango-17

Ce n’est pas ma première visite au Mexique, et par le fait même, en Amérique latine, mais je suis toujours sidéré par le nombre de petites boutiques vendant de la pure camelote présente sur des kilomètres à la ronde.

On ne parle pas ici de dizaines, mais bien de plusieurs centaines, voir de milliers de petits commerces qui s’étendent à perte de vue.

Je prends les zapaterias, endroit où en y vend des souliers. De mon hôtel au centre-ville, je n’ai pas été en mesure de les compter tellement il y en avait! Je commence à douter que les Mexicains soient nés avec plus que 2 pieds! On peut ensuite y aller avec les magasins d’électronique, les fruiteries, les ferronneries, le linge, les articles de mariage, de religion, les jouets, et je pourrais continuer ainsi pour plusieurs lignes!

Comment ces commerces font-ils leurs frais? Incroyable, mais ça doit fonctionner, car plusieurs villes mexicaines se présentent de cette façon.

En soirée, je marche dans les petites rues moins touristiques, ce qui souvent me réserve de petites surprises, et comme de fait, je trouve une cerveseria avec un nom très espagnol, The Beer Company Durango, Calle Lic. Benito Juárez 107, Zona Centro, Durango, Dgo., Mexique https://goo.gl/maps/N6DXy8m9Lrm. Wow, super simple, mais abordable, belle ambiance, bon choix de bières, qui sont toujours servies très froides, et un petit burger à 2$!

2016-09-21-durango-36

2016-09-21-durango-37

C’est ce genre d’endroit qui change toute la dynamique négative d’une journée. Sortir d’un bar en début de nuit, au mois de septembre, avec une température de 25 degrés aide aussi un petit peu!

Comme vous vers pu le constater, j’ajoute maintenant les liens vers les endroits que je visite, ceci étant une demande de certains futurs aventuriers! Désolé si ça rend la lecture un peu plus difficile.

Article Suivant (Récent) ⇨

Jour 11 et 12 - Mexico - Un Paradis pour Motocycliste!

2016-09-22 - Jour 11 - Durango à Mazatlán (320KM - 5:00 hrs) 2016-09-23 - Jour 12 - Mazatlán Une des routes recommandées sur divers blogues que j'ai lu ces derniers mois est la 40, entre Durango et Mazatlán. Normalement, en empruntant la l'autoroute payante, la 40D, le voyage entre les ... Read more

⇦ Article Précédent (Ancien)

Jour 6, 7 et 8 - Mexico - Les Premièrs Défis

2016-09-17 - Jour 6 - Linares, NL à Galeana, NL  (70 km - 1:30 hrs) 2016-09-18 - Jour 7 - Galeana, NL à Real de Catorce, SL (241 km - 6:30 hrs) 2016-09-19 - Jour 8 - Real de Catorce, SL C’est incroyable comment je dois faire rapidement pour écrire tout ... Read more


Marc Ouellet

Aventurier dans l'âme. En route vers l'Amérique du Sud sur 2 roues bientôt!

8 Commentaires
  • Jocelyn Labelle
    Répondre

    Merci Marc de m« amener avec toi en Voyage!
    Bonnes découvertes, bonnes routes et sois prudent.

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Hey! Salut Jocelyn. J’espère que tu te portes bien et merci de me lire.

      Au plaisir!

  • Peter Parsons
    Répondre

    Marc, how are the tires holding out? The rear is looking a little square. I’ve been following your trip today. I thought you were going to stop for lunch at the Restaurant La Piedra. I guess you are in a hurry to get to the ocean. Enjoy the swim!! pp

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Hi Peter

      The rear is indeed worrying me a bit. Most people say they do 20 000 km with it. Racing in a straight line in hot weather for 3500 km has certainly not helped! I’ll keep a close eye!

  • Stéphane
    Répondre

    C’est toute une expédition! Bravo pour ton courage de faire cela tout seul. C’est très intéressant de lire ton récit.. Bonne continuité

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Merci! A date, c’est pas trop demandant sur le courage mais avec l’Amérique Centrale et surtout, du Sud à l’horizon, ça devrait arriver!

  • Chantal Cournoyer
    Répondre

    Ah les magasins de chaussures ! Tu verras le même phénomène dans certaines villes en Colombie. Ils adorent les chaussures !

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Effectivement! En passant, est-ce que ton copain a garder tous les détails qu’il avait documenté pour le passage à la frontière du Guatemala?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial