Jour 63 à 66 – Équateur – Contrastes et Belles Surprises!

2016-11-13 – Jour 63 – Popoyan, CO à Otavalo, EC (493 km – 10:00 hrs)
2016-11-14 – Jour 64 – Otavalo, EC à Quito, EC (101 km – 2:00 hrs)
2016-11-15 – Jour 65 – Quito, EC
2016-11-16 – Jour 66 – Quito, EC

Mes dernières heures en Colombie ont été passées sur une route absolument magnifique! Évidemment, il y avait un fort débit de circulation, mais la beauté des montagnes, souvent très escarpées, m’a fait finir en beauté la visite de se pays.

2016-11-13-popayan-24

2016-11-13-popayan-29

2016-11-13-popayan-36

J’ai quitté tôt le matin du 13 novembre afin de tenter de me rendre en Équateur, plus précisément dans la ville de Popoyan. Cela signifiait un trajet d’au moins 9 heures, plus le temps de passage à la frontière.

J’ai eu la chance d’avoir une température relativement favorable, avec juste quelques averses ici et là.

J’ai quand même dû faire quelques arrêts, dont un pour sortir mes gants plus chauds qui étaient cachés dans le fond d’un sac depuis des semaines!

En effet, le mercure est descendu à moins de 10 degrés en haute altitude. Les montagnes étaient impressionnantes et j’ai franchi un des sommets, sur une route que je considérais quand même secondaire, une grande ville, Pasto, s’est affichée devant moi à ma grande surprise et éblouissement! Je ne m’attendais tellement pas à voir une cité de cette envergure à cet endroit.

Le passage à la frontière de l’Équateur fut possiblement le plus simple depuis le début de mon voyage. 10 minutes pour sortir de la Colombie, et 30 minutes pour entrer en Équateur. Aucuns frais, aucun document à remplir et de beaux sourires pour agrémenter le tout! J’ai même eu droit à une carte touristique du pays… Incroyable!

2016-11-13-otavalo-08

Quel contraste avec ce que j’ai vécu depuis mon départ.

Mais le mot contraste allait prendre une tout autre envergure à peine entrée dans le pays.

Après avoir travaillé fort pendant des semaines sur les routes de la Colombie, je suis maintenant devant une autoroute qui souvent a 3 voies de chaque sens, avec un bitume en parfait état et je peux rapidement constater 2 choses. Il n’y a plus de moto et les conducteurs ont démontrent un minimum de courtoisie et me semblent beaucoup moins téméraires et dangereux.

La route monte sans cesse jusqu’à une région incroyablement impressionnante en haute altitude. La route est moderne et me laisse carrément bouche bée! Wow, quel contraste incroyable.

Le meilleur mot pour décrire mes sentiments après quelques heures de conduite est soulagement. Je suis enfin capable de relaxer un peu sur la route, regarder le paysage, ralentir sans me faire klaxonner ou dépasser à quelques centimètres de distance. Je vois un plus, le long de la route, un endroit emménager pour s’arrêter et prendre des photos! je suis aussi un peu ébahi par le contraste de paysage entre les 2 pays. Ici, c’est vraiment de la haute montagne. Je passe même des endroits à plus de 3500 mètres d’altitude.

2016-11-13-otavalo-12

À un certain moment, je prends un embranchement pour la ville de Otavalo et me retrouve sur un boulevard urbain qui a parfois 4 voies de chaque côté!!!

Otavalo est une sorte de banlieue de Cotacachi. Son centre-ville est modeste, mais bien aménagé. Je réussis, avec un peu de chance, à me trouver rapidement une chambre d’hôtel dans un endroit potable, qui offre un grand stationnement pour la moto et qui est directement dans le centre (Hotel Coraza) . Un gros 18$ pour une chambre avec internet et eau chaude!

Je me promène dans les rues pendant quelques heures et je remarque immédiatement que la population est beaucoup plus indigène, arborant une peau très foncée et les vêtements traditionnels. Les femmes portent les enfants dans des tissus en bandoulière et leurs beaux grands chapeaux me rappellent la Bolivie.

Les gens sont un peu plus froids, moins souriants, ça se sent dès mon contact avec le responsable de l’hôtel. Quand je croise les gens dans la rue, pas de sourire ni de salutation.

L’autre chose que j’ai remarquée, c’est que c’est beaucoup, mais beaucoup plus calme que la Colombie. Il y a une bonne présence sur les rues, mais pas de klaxons, pas de motos qui passent à 2 cheveux du trottoir, personne ne passe sur les feux rouges. Il serait mentir de dire que je n’ai pas apprécié cette simili quiétude.

2016-11-13-otavalo-24

2016-11-13-otavalo-25

2016-11-14-otavalo-14

2016-11-14-otavalo-16

2016-11-14-otavalo-28

2016-11-14-otavalo-35

Le lendemain, je quitte vers Quito où j’ai réservé (la veille) un appartement sur airbnb.com. Une première pour moi. C’est un peu dépassé mon budget quotidien, mais je tirerai avantage de la cuisine pour faire mes repas. Cela me donnera aussi la chance de regarder mes options pour les prochains jours en Équateur, car je n’ai pas vraiment d’itinéraire de planifié.

La route vers la capitale est tout aussi impressionnante et parfaite dans tous les sens. La seule chose à mentionner, je dois m’habituer de nouveau à m’arrêter aux péages! Un gros 0,20 $ à chaque fois! En fait, ce n’est pas tellement le fait de payer, mais le trouble de sortir l’argent du manteau à chaque fois. Pas évident en moto.

2016-11-14-quito-03

L’entrés à Quito de déroute bien plus facilement que pour Cali ou Medellín. Les nombreux automobilistes (très peu de motos) sont beaucoup plus tranquilles. Je rencontre Maria à 13h00 et elle me remet les clés de l’appartement qui se situe au 7e étage d’un immeuble relativement moderne dans un quartier La Zona, plein de bars et restaurants. Il y a aussi beaucoup d’écoles ce qui le rend très dynamique.

J’ai profité de ces journées pour faire le tour de ce quartier, mais aussi du centre, situé à une heure de marche environ. J’ai aussi accumulé une vingtaine de kilomètres de marche chaque jour, ce qui fait beaucoup de bien, car je sens que les kilos commencent à s’accumuler, vu le manque d’exercice!

La ville est immense et possède certains traits européens. Le vieux centre me rappelle étrangement certaines villes d’Italie.

C’est aussi un plaisir de marcher toutes ces rues dans une grande ville sans le vacarme des klaxons quasi continuels présent en Colombie. Ici, encore une fois, c’est beaucoup plus calme et ordonné. Quand même bizarre non?

Voici quelques images de la ville qui fût certainement une grande et belle surprise. Je ne m’attendais pas à ce niveau de qualité des structures historique et de l’atmosphère qui y règne. Un des beaux centres que j’ai vu en Amérique latine.

2016-11-15-quito-026

2016-11-15-quito-029

2016-11-15-quito-037

2016-11-15-quito-038

2016-11-15-quito-039

2016-11-15-quito-050

2016-11-15-quito-051

2016-11-15-quito-052

2016-11-15-quito-060

2016-11-15-quito-075

2016-11-15-quito-076

2016-11-15-quito-083

2016-11-15-quito-100

2016-11-15-quito-105

2016-11-15-quito-121

2016-11-16-quito-11

2016-11-16-quito-20

Un volontaire pour conduire cet autobus dans les petites rues de Quito?!

2016-11-16-quito-22

Comme vous avez pu le constater, j’ai aussi eu droit à du soleil!!! Finalement!

Je suis aussi arrêté chez Euromoto pour voir si des pneus sont disponibles. Il y a le modèle que je cherchais dans la bonne taille pour ma moto, mais pour 750$ US… Ouf, on repassera! J’ai d’ailleurs réservé les mêmes pneus chez Touratech Lima, au Pérou, pour 370$ US. On comprend maintenant comment les belles routes sont financées!

Article Suivant (Récent) ⇨

Jour 67 à 70 - Ecuador - Randonnées, Cités, Suite et Fin

2016-11-17 - Jour 67 - Quito, EC à Quilotoa, EC (166 km - 3:30 hrs) 2016-11-18 - Jour 68 - Quilotoa, EC à Baños, EC (157 km - 3:30 hrs) 2016-11-19 - Jour 69 - Baños, EC à Cuenca, EX (336 km - 5:30 hrs) 2017-11-20 - Jour 70 - Cuenca, EC En ... Read more

⇦ Article Précédent (Ancien)

Jour 54 à 62 - Colombie - Suite et fin

2016-11-04 - Jour 54 - Barichara, CO à Villa de Leyva, CO (198 km - 3:40 hrs) 2016-11-05 - Jour 55 - Villa de Leyva, CO à Medellín, CO (419 km - 8:40 hrs) 2016-11-06 - Jour 56 - Medellín, CO 2016-11-07 - Jour 57 - Medellín, CO à Jardin, ... Read more


Marc Ouellet

Aventurier dans l'âme. En route vers l'Amérique du Sud sur 2 roues bientôt!

8 Commentaires
  • Anne-Marie De Serres
    Répondre

    Fantastic! Love following your adventure, a virtual diary. Attention a toi!!!

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Merci AM! Oui oui, je fais très attention! Promis.

  • Francis Derome
    Répondre

    Le contraste est saisissant avec la Colombie juste en regardant les photos! WoW profites de ce calme … tu ne parles pas souvent de nourritures ? C est bon ? Frank

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Salut Frank!

      Je suis un peu du genre prudent pour la bouffe. En d’autres mots, j’aime mon steak à quelques centimètres de mes patates… Faire une folie avec ma bouffe est de manger un pâté chinois! Tout un mélange!

      Tu peux imaginer que les beaux mixe Mexicains et autres ne sont pas trops évidents pour moi. Je mange bien, mais garde le tout simple.

      Pour ces raisons, je ne suis pas trop une référence en la matière et donc, je n’en parle pas trop! Mais je peu te décrire tous les Pollo à la Plancha possibles entre l’Équateur et Montréal.

      Surprenant mais le meilleur à date est d’un vendeur de rue dans une superbe Plaza typique et populaire à Cartagena, en Colombie!

      PLAZA DE LA SANTÍSIMA TRINIDAD
      174, Esquina con Calle 29., Cra. 10 #25, Cartagena, Bolívar, Colombie
      https://goo.gl/maps/QAhcS8fFXLp

      Ce qui est ironique est que je mange mon meilleur repas depuis mon départ ce soir, dans un superbe resto, avec un superbe vin Chilien!

      El Mercado
      8-27, Calle Larga, Cuenca, Équateur
      https://goo.gl/maps/AtyefXfEXBJ2

      À +

  • Michel Bèchade
    Répondre

    Salut Marc
    C’est le « vieux.  » comme tu aimes bien me niaiser
    Oui ton vieil ami béhèmiste de France qui est venu passé quelques jours à Montréal et plus exactement à Deux Montagnes
    A peine le temps de se retourner et le sêjour est déjà fini , on s’en retourne ce vendredi
    Ça roule comme tu veux; et la gastronomie et les vins.???bon prends soins de toi gamin ( ah ah mort de rire)
    Good puck
    Aller Le Canadien et le Stade Toulousain

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Salut Michel! Heureux d’avoir de vos nouvelles et de savoir que vous risquez un autre voyage au Canada! Il faudra que tu viennes en été un de ces jours pour aller faire une petite promenade de moto dans le nord! Mais possiblement que c’est parce que tu es un peu craintif de conduire une vraie moto? 🙂 À plus old friend!

  • Pardiac
    Répondre

    salut Champion
    wow quel trip et quel courage
    tu ne finis pas de m’impressionner
    tes photos sont epoustouflantes
    pense a nous en prenant ton prochain verre de vino

    Pardiac

    1. Marc Ouellet
      Répondre

      Hey! Salut Lyne!

      Merci et oui, je vais penser à toute la petite famille à mon prochain verre de vin.

      Ok, j’y pense maintenant!

      Xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial